Territorio Havaianas
Partagez-le:

EN QUÊTE DE SOLEIL

Je prépare ma valise parce que je m’en vais. Eh oui. Je pars, loin. Très loin même. Je pars pour plusieurs raisons. Premièrement, parce que c’est mon anniversaire et deuxièmement, parce qu’il y a longtemps déjà, j’ai décidé de le fêter sous le soleil à chaque fois que je le pourrai. Quand j’étais petit, j’enviais toujours un peu mes copains qui fêtaient leur anniversaire en été parce que c’était toujours mieux : on goûtait au bord de la rivière ou de la piscine, c’était les vacances, la fête terminait tard… Même les cadeaux avaient l’air encore plus cools. Par contre, quand ton anniversaire tombe en plein automne ou en plein hiver, comme le mien, quand il fait froid et gris, même le gâteau avec les bougies dessus a un arrière-goût amer. C’est pourquoi, depuis que je suis en mesure de le faire, je fête mon anniversaire au soleil.
Me voici donc en train de plier bagages. Et pour moi, faire sa valise c’est un peu comme devenir quelqu’un d’autre. Par exemple, il y a deux heures, voire cinq minutes, j’étais quelqu’un qui se levait le matin pour aller faire du sport avant le travail, qui allait une fois par semaine au cinéma et qui, dès que possible, se faisait un petit resto avec ses amis. Mais depuis cinq minutes, tout cela a changé. Parce qu’il y a cinq minutes, j’ai ouvert mon armoire, j’ai pris ma valise, et parce que maintenant je suis face à mon lit à regarder cette même valise vide, grande ouverte, et à choisir ce que je vais emporter. Et depuis ce moment précis je suis quelqu’un d’autre. Une personne qui, d’ici quelques heures, aura les pieds dans l’eau, loin du sport, du boulot, de la routine.

Je n’emmène jamais beaucoup d’affaires parce que là où je vais la vie est plus légère. Je prends donc le « strict nécessaire » : quelques maillots de bain, une serviette, de la crème solaire, quelques T-Shirts et bien sûr, mes Havaianas, indispensables ! J’en prends toujours trois ou quatre paires parce que c’est tout ce que je vais porter pendant les dix jours à venir : une paire pour la plage, une autre, plus sobre, pour les soirées décontractées chics, une paire passe-partout et mes vieilles Havaianas usées qui m’accompagnent depuis le début de ce rituel. Et ce début, c’était mon premier anniversaire sous le soleil. J’étais allé au Brésil et c’est là que nos destins se sont croisés. Depuis ce jour-là, elles m’ont suivi dans tous les endroits du monde que j’ai visités.
Cette année, ça sera les Philippines, et mes Havaianas sont déjà dans ma valise, avant tout le reste. Elles aiment le soleil autant que moi. Et vous, l’air marin ne vous manque pas ? Ça ne vous fait pas envie de fêter votre anniversaire les pieds dans le sable ou de vous baigner pour le nouvel an ? Tous les prétextes sont bons, même celui du NON anniversaire. Parce que le mien, en fait, ce n’est pas du tout maintenant ! Mais chut, ne le dites à personne !

PS : Je veux dédier cet article à mon chef qui respecte toujours de « ma » semaine de vacances, aux frères Wright pour avoir persévéré dans leur folie qui défiait les lois de la physique sans savoir qu’un jour les avions permettraient aussi de se jouer des saisons, et enfin à mes Havaianas qui ont toujours été à mes côtés.
Territorio Havaianas - SEEKING THE SUN
Territorio Havaianas - SEEKING THE SUN

Autres dépenses connexes